Affaire Cooperl

mars 5, 2015

Me Frédéric Bélot a assuré, devant le tribunal correctionnel de Saint-Brieuc, la défense du groupe Cooperl Arc Atlantique, numéro un français du porc, dans l’affaire dite des salmonelles, dans laquelle le groupe était renvoyé pour faux, usage de faux, escroquerie et tromperie pour prétendument avoir falsifié à grande échelle, des recherches de salmonelles. Il était reproché au président du groupe Cooperl, ainsi qu’à six salariés dudit groupe, d’avoir, à des degrés divers, falsifié des résultats d’analyses microbiologiques, et ce en vue de diminuer le risque de trouver, dans les échantillons de viandes analysés, des salmonelles.

Dans la presse :

Justice. 7,8 MEUR réclamés à la Cooperl

Agroalimentaire. La Cooperl accusée d’analyses falsifiées

Procès de la Cooperl. Les prévenus restent muets

Délibéré au 2 juillet

Viande contaminée à la Cooperl

Cooperl Arc Atlantique et ses cadres relaxés en partie

Agriculture. La Cooperl lourdement condamnée pour fraude

Viande contaminée : la Cooperl ne fait pas appel de sa condamnation

Vidéo :

Cooperl : Nous plaiderons la relaxe”